A propos d’Excel et de l’intelligence artificielle (en Anglais)…

Pas tout à fait de l’Ex­cel, mais quand même très appro­prié quand on peut pressen­tir un avenir/présent (?) où nos feuilles de cal­culs seront créées automa­tique­ment par de l’in­tel­li­gence artificielle…D’ailleurs, si vous avez des références à ce sujet, cela m’in­téresse grandement 🙂

Quelques ques­tions qui me tarau­dent suite au vision­nage de ce TED:
— Com­ment va-t-on “com­bin­er nos forces”, les forces de l’hu­main et celles de l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle dans un con­texte Excellien?
— Com­ment et est-ce-que nos com­pé­tences à “coach­er” nos machines intel­li­gentes vont (ou pas) ren­dre le proces­sus glob­al plus efficace/intelligent/productif/utile (ray­er les men­tions inutiles !) com­paré à du pur humain (sans IA) ou à de la pure IA sans coach? 

From Gas­parov:
“And I reached this for­mu­la­tion. A weak human play­er plus a machine plus a bet­ter process is supe­ri­or to a very pow­er­ful machine alone, but more remark­ably, is supe­ri­or to a strong human play­er plus machine and an infe­ri­or process. This con­vinced me that we would need bet­ter inter­faces to help us coach our machines towards more use­ful intelligence.”

Tra­duc­tion libre aidée par une intel­li­gence arti­fi­cielle googlienne !
“Et j’ai atteint cette for­mu­la­tion. Un joueur humain faible, plus une machine, plus un meilleur proces­sus, est supérieur à une machine très puis­sante seule, mais plus remar­quable, est supérieure à un joueur humain fort, plus une machine et un proces­sus inférieur. Cela m’a con­va­in­cu que nous aurons besoin de meilleures inter­faces pour nous aider à “coach­er” nos machines vers une intel­li­gence plus utile.”

Et plus spé­ci­fique­ment sur Excel, quelques thèmes…
— Util­i­sa­tion de l’IA pour véri­fi­er la cohérence interne des classeurs déjà existants.
— Util­i­sa­tion de l’IA pour pro­pos­er des nou­velles analy­ses, de nou­veaux mod­èles ou de nou­velles struc­tures dans le cadre d’un tableur.
— Aban­don com­plet d’Ex­cel au prof­it des seuls résul­tats livrés par l’IA hors-Excel.
— Util­i­sa­tion d’API d’in­tel­li­gence arti­fi­cielle dans Excel ou en util­isant une com­bi­nai­son des deux, un peu sous la forme de macros complémentaires.

Évidem­ment, il y a aus­si l’u­til­i­sa­tion d’Ex­cel pour con­stru­ire des IA, ou tout au moins pour en com­pren­dre les fonde­ments. De nom­breuses références exis­tent déjà sur le net.

N’hésitez pas à partager vos idées et commentaires.

Gaë­tan

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.